BESC / ECTN – GUINEE

Tout d’abord, nous espérons que vous, vos familles et les employés des organisations respectives êtes tous en bonne santé.

Voici quelques nouvelles.

Le Conseil des chargeurs guinéens et le ministère des transports de la République de Guinée ont pris en charge le processus BESC/ECTN.

La nouvelle procédure apporte quelques nouveaux éléments positifs ;

  • La procédure ECTN / BESC pour la République de Guinée vise à aligner les informations concernant l’importation de marchandises en termes de nature, de valeur et d’origine sur les données d’exportation.
  • Un lien est établi en Guinée entre la procédure BESC / ECTN, EX1 et les formalités de dédouanement à l’importation, ce qui permet d’éviter les “irrégularités”.
  • Il n’existe désormais qu’une seule et unique partie où un ECTN / BESC peut être produit ( https://public.ectn-besc-gn.com/home/eng/portal ).
  • Tous les intermédiaires qui se trouvaient entre ce processus dans le passé et aujourd’hui sont maintenant hors jeu, de sorte que les coûts sont maintenant traités correctement.
  • Les coûts de traitement d’un ECTN / BESC sont désormais facturés directement aux compagnies maritimes via les manifestes d’importation et sont désormais inclus dans le fret maritime et les tarifs connexes facturés par les compagnies maritimes en Guinée.
  • Le processus et les tarifs sont totalement transparents et faciles à consulter

Ces changements constituent donc une amélioration certaine des procédures BESC / ECTN du passé et sont donc également dans l’intérêt des membres de vos groupes d’intérêt.

Vous trouverez ci-joint une présentation – en français et en anglais – qui explique en détail cette nouvelle procédure permettant de prendre le contrôle du processus BESC/ECTN pour leurs activités d’exportation vers la République de Guinée. Une fonction de soutien est également prévue ( ictn-besc@catalyst-us.com ).

Le Conseil Guinéen des Chargeurs est bien sûr intéressé par l’introduction que vos groupes d’intérêt donnent à leurs membres et nous apprécierions que nous puissions y donner suite.

No Comments

Bijdrage / Contribution